Le Pas de Bême

Le Pas de Bême

jeudi 8 février | 20h30

théâtre

Théâtre du Champ au Roy
Durée : 1h
Tarif B : plein 16€ / réduit 11€
 /jeune 6€/Abonné adulte 10€ / abonné jeune 5€
Tout public dès 14 ans

 

Réservations
Service culturel, mairie
CS 50543
22 205 Guingamp cedex

Tél. : 02 96 40 64 45

Réserver

Compagnie Théâtre Déplié

L’histoire commence dans un lycée, et l’objecteur est un adolescent adapté, aimé, intégré à son environnement. C’est seulement lors des devoirs sur table qu’il n’écrit pas, on ne sait pas pourquoi. Et son objection, si simple et infime soit-elle, force quelque chose malgré lui. Elle crée une effraction. On sent que
quelque chose pourrait basculer. Le spectacle se joue autour d'une aire de jeu vide, où les acteurs portent
toutes les paroles: celles des parents, de la petite amie, du proviseur, et de Bême, l’élève en question. Dans ce dispositif, acteurs et spectateurs sont si proches les uns des autres qu'on pourrait les confondre. Le geste de Bême, son pas, nous attire autant qu'il nous fait peur. La compagnie du Théâtre Déplié compose un théâtre de l'urgence sans fards : pas de costumes, décor, musique ou lumière. Tout se concentre sur le jeu et le texte.
Nous imaginons une histoire. Nous imaginons une histoire d’objection. L’histoire d’un objecteur − pas de
conscience. Chez lui quelque chose résiste, qui n’est pas prémédité, pas revendiqué, qui ne s’accompagne pas d’un discours. Simplement, il objecte.

Création mise en scène, écriture Adrien Béa collaboration Fanny Descazeaux    jeu, écriture Olivier Constant, Charlotte Corman et Etienne Parc jeu, écriture à la création Pierric Plathier lumières Jérémie Papin 

Après la présentation d'une petite forme sur invitation du collectif 360 en juin 2013, le spectacle a été créé en mai 2014 au Théâtre de Vanves - scène conventionnée pour la danse et en juin 2014 à la Loge (Paris 11ème).
Avec le soutien de Lilas en scène, l’Echangeur de Bagnolet, La Colline - théâtre national, l’Atelier du Plateau.
Avec l’aide d’Arcadi Île-de-France, dans le cadre des Plateaux solidaires.
Ce spectacle bénéficie de septembre 2016 à août 2018 du soutien de la Charte d’aide à la diffusion signée par l’Onda, Arcadi Île-de-France, Culture O Centre, l’OARA, l’ODIA Normandie, Réseau en scène – Languedoc-Roussillon et Spectacle Vivant en Bretagne.

(c) Martin Colombet